Voile en 2 lignes et catégorie C

... discussions sérieuses ou de comptoir !
Répondre
Avatar du membre
Vins
Messages : 1901
Enregistré le : mer. 14 mars 2018 00:10
Localisation : Saint Jean Bonnefonds
Contact :

Voile en 2 lignes et catégorie C

Message par Vins » ven. 14 janv. 2022 19:33

Un article intéressant de Ziad Bassil qui a interviewé les différents constructeurs sur ce nouveau type de voile. J'ai fais une traduction automatique en Français :



Bonjour,
Je vois que de nombreux pilotes s’intéressent aux conceptions futures de la catégorie C, alors j’ai demandé aux concepteurs et aux fabricants leur opinion :
Le voici :
Ziad :
Quelle est votre opinion sur la nouvelle certification C? Des investissements dans un 2 liner C?
Y aura-t-il deux versions de planeurs C, une 3 doublures et une 2 doublures?
Est-il réalisable aujourd’hui avec 6 ar, et toujours homogène dans l’air fort?
Meilleures salutations,
Ziad

BGD (Bruce Goldsmith)
Bonjour Ziad,
À BGD, notre prochain planeur C sera le Lynx2 et nous y travaillons actuellement.
C’est une doublure 2,5, 3 au milieu et 2 à l’extrémité.
Nous sommes très enthousiasmés par cette voile et impressionnés par la performance.
Pour les EN C à deux lignes, c’est notre philosophie d’attendre et de voir comment le marché se développe.
Bruce

PHI (Hannes Papesh)
Bonjour Ziad!
Comme vous le savez, DHV et SHV étaient contre l’introduction de lignes de pliage pour les ailes C.
L’argument de SHV était IMHO très bon.
Les lignes de pliage rendent beaucoup plus difficile l’effondrement des trains dans les SIV.
C’est donc sans conteste une demande plus forte, car la formation est un élément essentiel de la sécurité.
Cette demande plus élevée demande une classification plus élevée C -> D.
Donc, nous allons attendre et voir comment il se développe.
Quel centre de test va tester selon les nouvelles règles (jusqu’à présent personne n’est accrédité pour eux) etc.
S’il nous semble nécessaire de présenter une doublure d’aspect bas 2 et de la mettre en classe C, nous serons prêts.
Il aurait été possible depuis des années de présenter des doublures ar 2 basses en D, mais presque personne ne l’a fait.
-le reste est du marketing...
Salutations!
Hannes

FLOW ( Felipe Resende)
Salut Ziad,
J'espère que vous avez passé un bon début d'année.
C'est une bonne question. Nous travaillons déjà sur quelques prototypes depuis fin 2020. Je peux dire que la sensation du parapente est géniale, c'est super agréable d'avoir un 2 lignes compact et de pouvoir repousser très fort les limites de vitesse en air turbulent et d'être en contrôle total . En connexion totale avec le planeur, comme si le planeur était presque une extension de notre propre corps. En vol accéléré, on peut attraper à peu près n'importe quoi, n'importe quel effondrement avec la direction de l'élévateur arrière rendant l'expérience pure et le pilote ne travaille vraiment que pour lire les conditions et rester en l'air, plutôt que d'essayer de garder le planeur ouvert.
Je crois que c'est le plus grand avantage d'un EN C à 2 lignes. Pour les pilotes agressifs qui aiment voler à la limite en utilisant 100% du potentiel du parapente, comme planer à pleine barre et ne pas reculer dans l'air agité, les 2 doublures sont définitivement le parapente pour ces pilotes.
Mais le pilote guerrier du week-end qui aime faire de longs vols XC mais n'a pas besoin de pousser plus de 50-60% de barre de vitesse, les doublures hybrides 2-3 comme la Fusion sont le planeur parfait pour ce groupe de pilotes, ce qui correspond probablement à 60-80% des pilotes EN-C. Ils peuvent les faire voler en 2 lignes mais ce ne sont pas des 2 lignes.
Le 2-liner est une technologie étonnante, les effondrements latéraux sont sans incident et ils rouvrent avec un bang en une fraction de seconde. Dans la vraie vie, il est très rare d'avoir des effondrements. Ma seule préoccupation concernant la certification du 2-liner en tant qu'EN C est l'effondrement frontal complet requis pour la certification. Comme c'est toujours une récupération délicate pour 2 chaussons et si vous ne pouvez pas utiliser les freins pour aider au regonflage c'est encore plus délicat.
À mon avis, cette manœuvre est à elle seule le plus grand défi que les concepteurs devront surmonter pour certifier un 2 lignes en tant que EN C, car la certification ne permet pas d'utiliser les freins pour aider au regonflage après la fermeture, et le parapente doit se regonfler tout seul avant 4 secondes. C'est particulièrement difficile à pleine barre. Toutes les autres manœuvres sont bonnes, étant donné que nous pouvons utiliser des lignes d'effondrement.
Un autre point à considérer est la performance, il n'y a pas beaucoup de différence de performance entre les doublures EN C 2 et les doublures hybrides EN-C 2-3. Même si l'on peut piloter le planeur hybride avec la direction de l'élévateur arrière, ce n'est toujours pas la même sensation et l'expérience. Les 2 doublures sont le nec plus ultra et à mon sens le meilleur concept. Comme si un parapente 2 lignes était une approche sans compromis.
J'espère que la certification d'un jour changera légèrement pour s'adapter et répondre à la nouvelle technologie, car les normes actuelles freinent vraiment le développement.
À l'heure actuelle, l'un des aspects fascinants de la technologie hybride 2-3 lignes est à utiliser pour la classe EN B. C'est incroyable de voir combien de gains de performances nous pouvons obtenir sur une EN B en utilisant la technologie hybride. Sur nos tests comparatifs aux commandes du Freedom2, il affiche quasiment les mêmes performances que le Fusion.
Ce sont mes 2 cents et je vous remercie de l'opportunité de partager certains de mes points de vue sur le sujet.
Acclamations,
Felipe Rezende

OZONE (Luc Armant)
Salut Ziad,
La certification C avec lignes de rupture serait une avancée intéressante dans la norme de certification. En fait, ce n'est pas autorisé par le texte EN.
Cela peut ouvrir le champ des possibles en incluant 2 liners et en incluant différentes sortes de structures de 3 liners.
Je ne pense pas que cela conduirait à un planeur plus exigeant, pour un rapport hauteur/largeur donné.
La structure à 2 lignes est encore inconnue avec un rapport d'aspect aussi petit que 6. Elle nécessiterait certainement une adaptation à partir d'une structure à 2 lignes connue afin de conserver une bonne cohésion des cordes.
Nous travaillons sur une ENC de niveau supérieur ou une END de bas niveau selon ce que nous pouvons obtenir. Notre objectif est de faire un modèle qui complèterait notre gamme avec quelque chose entre le Delta4 et le Zeno2.
Acclamations,
Luc

TRIPLE SEVEN (Aljaz Valic)
Bonjour cher Ziad,
Bien sûr, nous aimons voir les innovations se produire. Mais la question demeure de savoir si ceux-ci vont dans le bon sens. Nous sommes également assis sur le développement d'une telle aile, mais cela ne signifie pas que nous sommes obligés de la sortir. Beaucoup de choses doivent s'aligner sur le produit pour satisfaire notre goût délicat, nous verrons donc où cela nous mène.
Meilleures salutations
Aljaz Valic

DRIFT PARAPENTES (Stanislav Klikar)
Salut Ziad,
Je suis très enthousiasmé par les prochains planeurs EN-C et j'ai préparé deux prototypes - un hybride 2/3liner et le second un pur 2liner. Nous testerons les deux tout au long de la saison et verrons les avantages et les inconvénients. Je pense qu'il est possible de construire un bi-liner à faible AR avec des renforts suffisants. En termes de performances, ce sera un pas en avant pour réduire considérablement la consommation de la ligne. La différence de plané entre les trois planeurs EN-C de doublure est trop petite par rapport aux ailes EN-B hautes. Il faudra donc attendre un changement de règles de lignes de pliage pour pouvoir construire un planeur moderne dans cette catégorie.
Meilleures salutations,
Standa
D'autres à venir j'espère... de UP, SKYWALK, MAC PARA, AIR DESIGN, ADVANCE, SUPAIR... 🙂 Voyons voir... Surveillez cet espace 😉
Acclamations,
Ziad

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités